dimanche 4 janvier 2015

[ Chronique ] • A la mesure de nos silences • Sophie Loubière



Titre : A la mesure de nos silences
Auteur : Sophie Loubière
Editeur : Editions Fleuve
Nombre de pages : 302
Genre : Roman


Résumé

" - Deux jours de ta vie. Deux jours pour changer les choses"

 Jamais Antoine n'aurait pensé que son grand-père puisse agir ainsi : il y a quelques heures à peine, l'adolescent sortait du lycée, s'apprêtant royalement à raté sont bac. Kidnappé par papi à bord d'un vieux coupé Volvo, il roule à présent vers l'inconnu, privé de son iPhone.
A 82 ans, François Valent, journaliste brillant, aura parcourut le monde et couvert tous les conflits du globe sans jamais flancher. S'il a conclu un marché avec son petit fils, c'est pour tenter de le convaincre de ne pas lâcher ses études.
Mais ce voyage improvisé ne se fera pas sans heurs. La destination vers laquelle le vieil homme conduit Antoine - La ville de Villefranche-de-Rouergue, où il a grandit - a ce parfum particulier de remords. C'est là que l'enfance de François a trébuché. Lors d'un drame sanglant de la Seconde Guerre mondiale dont l'Histoire a gardé le secret.

A la fois quête du souvenir et voyage initiatique, cette échappée belle les révélera l'un à l'autre. La vraie vie n'est jamais là où on l'attend.


Mon avis :

Si Sophie Loubière avait l'habitude d'écrire des romans policiers bien ficelés, il en est tout autre chose de celui-ci. Ce livre est d'une rare beauté, un roman historique, une histoire "d'amour" entre un grand-père et son petit-fils.

François Valent, 82 ans et un ancien reporter de guerre. Il apprend par l'ex-femme de son fils Marc, que son petit-fils Antoine veut arrêter ses études, et qu'il ne s'intéresse qu'aux jeux vidéos, à son iPhone et aux réseaux sociaux.
François décide alors, sur un coup de tête, de "kidnapper" Antoine, son petit-fils, le temps d'un week-end afin de le faire changer d'avis. Il l'emmène alors dans la ville de son enfance : Villefranche-de-Rouergue et lui propose un marché : retourner à ses études et mettre les bouchées doubles pour avoir son bac, ou bien encaisser un gros chèque et disparaître de sa vie ...

Quel choix fera Antoine ?

Si j'ai trouvé le roman long par moment, et sans actions (forcément en ayant l'habitude de lire des policiers / thrillers, j'ai cherché l'action tout au long de ce roman), l'histoire quant à elle, est merveilleuse. 
La fin m'a énormément émue et touchée. J'ai vraiment été heureuse de découvrir l'histoire de cet homme, mais aussi ce qu'il s'est passé durant la Seconde Guerre Mondiale à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron 12) qui est à deux pas de chez moi. Les détails sont d'une grande précision, le travail de recherche historique est époustouflant, et je conseille vraiment ce livre à tous ceux qui habitent dans le Tarn et dans l'Aveyron, car ils y reconnaîtront surement certains endroits.

La citation

" Qui ne connaît le Destin ne peut vivre en honnête homme. 
Qui ne connaît les rites ne sait comment se tenir. 
Qui ne connaît le sens des mots ne peut connaître les hommes."


Le mot de la fin :





5 commentaires:

  1. Une histoire qui m'a l'air vraiment pas mal, bourrée d'émotion! Pourquoi pas :D
    Ca fait du bien parfois de souffler un peu avec ce genre de livre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une histoire bouleversante de par sa réalité surtout

      Supprimer
  2. Je suis assez d'accord avec toi ! J'ai moi aussi trouvé quelques longueurs, j'étais en manque d'action. J'ai bien aimé ce roman, même si je suis un peu restée su ma faim.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été triste pour la femme de François moi :(

      Supprimer